Expériences de pyrénéisme...

Vallée d'Aure / Ramougn / Face Sud: Clin d'œil


Ouverte par: P. RAVIER et A. RATEL le 7/8/2007
Difficulté: D(+) / 400 mètres.
Equipement: voie non équipée. Une dizaine de friends suffisent avec des coinceurs. Ne pas prendre de pitons.

2011-07-23: Gravie avec Polo
- Très belle voie qui permet de rejoindre le sommet du Ramougn par 400 mètres d'escalade intéressants (plus que la voie Directe de la face Sud).
- Beau granit en général, parfois bien sculpté.
- L'itinéraire décrit par Pascal Ravier se comprend très bien.
- Difficulté globale: elle mérite bien son D/D+.


Topo rédigé par Pascal Ravier: « Belle voie homogène, variée et très directe ; rocher très franc et sculpté, toujours à droite de la voie du GUHM ouverte en 1948 (cf Vallée d’Aure, morceaux choisis, n°38)

Aborder la paroi une trentaine de mètres du point le plus bas sur un large éperon, fil conducteur de la première partie de l’itinéraire ; laisser 30 M à droite un profond couloir (cairn).
Remonter des dalles raides et compactes directement (V- avec pas de V dans un mur sous le relais, 45 M).
Monter tout droit en suivant l éperon , petit mur puis dalles et relayer en bordure du grand couloir, IV+, relais en bordure du grand couloir (45 M), au pied d’un raide ressaut orange.
Le franchir sur la droite (V-) puis gagner une zone moins raide et relayer quelques mètres sous la base d’une cheminée –dièdre rectiligne (45M).
Gravir des banquettes puis le début du dièdre et se rétablir à gauche sur de jolies dalles (V). Continuer tout sur l’éperon devenu moins raide et moins marqué (50M), relais au niveau d’un pin.
70 mètres faciles (II) conduisent à la base du bastion terminal (R5).
Au centre du ressaut terminal, gravir un dièdre vers la droite (IV), au milieu de dalles claires, en sortir par la gauche dans une écaille (pas de V-), gravir une succession de dalles faciles (beau rocher, III+), relais non loin de la base d’une grosse écaille (45 M).
Monter vers l’écaille puis dessus (pas de V) et gagner un relais a droite d’un raide ressaut orangé.(35 M)
Laisser à gauche un couloir herbeux. Gravir tout droit un vague dièdre en franchissant deux petits surplombs (IV+) et se rétablir dans une zone moins raide une vingtaine de mètres à gauche de l’arête Est au cœur de dalles claires.(45 M).
Monter directement dans une fissure (V-) puis remonter une écaille et un raide mur qui conduit à de jolies dalles (45 M), IV+/V soutenu ...
20 mètres faciles dans des blocs vers la droite mènent exactement au sommet.
5 heures.

Un clin d’œil à Henri FERBOS récemment décédé, insatiable fouineur et adepte inconditionnel de ce granit franc et rugueux. Membre du GUHM (Groupe Universitaire de Haute Montagne, il fut en compagnie de son frère, de Defos du Rau ou de Marlier l’un des « veinards » à côtoyer d’en haut le paradis de Loustallat. La première ascension de la face sud du Ramougn en 1948 fut l’un des grands moments de la carrière granitique d’H Ferbos. Ses articles et notes techniques témoignaient d’un esprit toujours jeune très en avance sur son temps. L’incontournable arête est menant à la cime du pic des trois Conseillers porte aujourd’hui son nom. »