Expériences de pyrénéisme...

Gavarnie / Petit Astazou / Voie Manu


Ouverte par: Ouvert par Eric Fauvet et Sébastien Abbadie le 29 décembre 2006 en hommage à leurs collègues CRS à Gavarnie victimes d'un accident d'hélicoptère au petit Astazou juin 2006, notamment Manu Mandard.
Difficulté: TD / 600 mètres.
Equipement: Montagne (friends, coinceurs…).
Topo: CampToCamp

"Petit tour" de presque 19h de voiture à voiture le 26 décembre 2014 avec David Marret. Je suis rentré ce soir-là complètement sec ;-) ... mais quelle aventure!
Partis avec un temps magnifique, nous atteignons le pied de la voie après 3h30 de marche d'approche. Une superbe ligne nous y attend. Nous enchainons les longueurs. Quelques pentes de neige alternent avec des passages plus techniques, dont un en particulier dont je me rappellerai longtemps, même en second. J'y force comme rarement. David y a mis un temps certain... Une fois l'arête de la Nord-Ouest atteinte, sur le haut de l'itinéraire, le temps se couvre et passe progressivement au mauvais. Nous arrivons en haut du couloir Swan et la nuit est tombée. Le vent est tellement violent que David ne m'entend pas, même quand je l'appelle à toute voix à un mètre de lui. Je regarde vers le bas, pour essayer de comprendre où cheminer à la descente dans ce fameux Swan. Je ne vois qu'une pente de neige fuyant vers le noir. Là, ça fait vraiment plaisir de savoir que David l'a gravi à de multiples reprises. A mesure que nous le desescaladons méticuleusement, le couloir nous protège de plus en plus du vent. Nous assurons chaque pas. Il faut rester concentré car la fatigue nous a entamé (au moins moi). La prudence est de mise: David me tient "sec", à 2 mètres. Nous atteignons enfin les 2 ou 3 rappels de la fin (j'écris ces lignes un an après et ma mémoire n'est plus si fidèle). Nous regagnons le plancher des vaches (enneigé en cette saison)... Nous pouvons à présent relacher la concentration. Il ne nous reste alors plus qu'à redescendre sur Gavarnie, peut-être deux heures de marche de plus. Là, David L. et Nico R. nous attendent au gite "Le gypaëte". Nous étions sensés faire une course le lendemain tous les quatre. Météo mauvaise, et séchage complet pour moi, nous remettons notre projet du lendemain à un autre jour... David raconte cette hivernale avec ses mots sur son blog, ici et . Quelle journée. Un grand merci à David pour cette bambée hivernale dont je me rappellerai longtemps!